Une Nouvelle Coordonnatrice à la tête du PRESDIE
Par , 23 Sep 2013 11h 45min | Qui sommes-nous?, Nos Actions | 2 Commentaire(s)

Coordonnatrice Adjointe au PRESDIE LE MOT DE LA COORDONATRICE


Nous sommes OVONO EVANG Yvonne Sandra, titulaire tour à tour d’une licence en droit privé ; d’une Maîtrise en Droit des Affaires et d’un DEA (Master II) en Droit Privé et Sciences Criminelles. Nous avons également dans le cadre de nos nombreuses expériences, été  présidente d’une association des jeunes (JEC : jeunesse étudiante chrétienne) pendant 2ans, enquêtrice pour le compte de l’ACMS, de l’Association UBILA, et mieux encore dans le cadre de la rédaction de notre mémoire portant sur « la politique criminelle en matière de cybercriminalité au Cameroun : enseigne décorative ou étalage utilitaire ? », nous avons effectué des enquêtes à INTERPOL, l’ANTIC et l’ART, structures qui nous ont permis d’accéder à des informations relatives à la lutte contre la cybercriminalité au Cameroun.

Nous avons connu le PRESDIE en 2011, dans le cadre du projet « Un étudiant=Une entreprise », projet visant à susciter l’amour de la recherche en milieu jeune et encourager la lecture tout en favorisant l’autocréation des entreprises de vie.  Vu l’importance et la véracité de ce projet, nous avons participé à des séminaires pendant les Journées Portes Ouvertes de 2011 et depuis ce temps sommes bénévole recherchiste pour le compte de cet organisme à qui nous devons beaucoup pendant nos recherche et études.

Le PRESDIE est un organisme qui vise à mettre en branle la Recherche sur l’Intelligence Economique en Afrique et au Cameroun tout en vulgarisant le concept d’intelligence économique; Mener une Veille Stratégique et Concurrentielle pour les Organisations Africaines, Conduire les Entreprises dans l'implémentation des DSI (Direction du Système de l'Information) et  des Cellules IE (Intelligence Economique), Organiser des Séminaires (information et formations en Intelligence Economique/Stratégique et Veille Stratégique/ veille juridique ), Mettre sur pied l’Association des Professionnels Camerounais de l’Intelligence Economique (ACPIE) et animer le réseau. Encourager les activités visant à atteindre l’objectif : « UN JEUNE = UNE ENTREPRISE » à l’Horizon 2035 et enfin conduire des missions d’Intelligence Economique / Stratégique, Intelligence Juridique, Veille Stratégique/ Veille Juridique…

C’est dans ce sens que dans le cadre de notre travail au PRESDIE, concernant l’intelligence juridique, nous tâcherons de veiller à ce que le Droit c\'est-à-dire la Loi camerounaise ne soit jamais en marge des mutations mondiales en décriant les injustices et les possibles « vides juridiques » car, il est un constat clair que le monde actuel est bouleversé par de nombreuses mutations qui l’obligent à s’arrimer à la nouvelle donne. Tout évolue, les mœurs comme les comportements et de ce fait de nouveaux faits illicites font également leur entrée dans la place. Pour éviter non seulement des « vides juridiques » mais aussi des injustices, le Droit doit également suivre le pas.

Un cas concret de « vide juridique » concerne les manquements qui existent dans la loi relative à la cybersécurité et la cybercriminalité au Cameroun concernant les principales atteintes aux biens des particuliers.  En effet, pour  ce  qui concerne ces atteintes, la loi  n’est pas claire là-dessus  puisque  n’y fait expressément aucune allusion. Le vol, l’escroquerie, le recel, les infractions contre le droit d’auteur et les droits voisins, l’abus de confiance sur les réseaux, la violation de correspondance… ne sont en effet pas évoqués dans cette loi, bien qu’étant les plus récurrentes au Cameroun. Ceci constitue tout de même un constat amer car, cette loi est censée nous renseigner sur toutes les infractions relatives à la cybercriminalité et leurs différentes sanctions dans l’optique de mettre en application le principe de la légalité pénale. Heureusement, tout le  dispositif légal camerounais  n’a pas  fait fi de ces infractions, puisque certaines d’entre elles sont prévues dans d’autres lois,  complétant alors les manquements de la loi relative à la cybersécurité et à  la cybercriminalité tout en proposant de manière concrètes des solutions adaptées.

C’est dans le cadre des  missions du PRESDIE que nous tâcherons de faire notre travail sans perdre de vue les JPO (journées portes ouvertes) de l’Intelligence Economique de 2014, afin de donner à cet événement tout l’éclat qu’il mérite. Nous savons que nous pouvons compter sur l’ensemble des bénévoles et recherchistes du PRESDIE et aussi l’ensemble des professionnels, auditeurs et curieux de l’Intelligence économique au Cameroun et en Afrique en général ; enfin l’intellect Camerounais dans sa grande majorité.

Nous vous remercions et savons pouvoir compter sur vous pour qu'ensemble nous puissions atteindre les objectifs à nous assigner.

OVONO EVANG Yvonne Sandra,

Doctorante en Droit Privé et Sciences Criminelles

Coordonnatrice Adjointe au PRESDIE en charge de l'Intelligence Juridique




Voir le premier article sur la cybercriminalité d’OVONO EVANG Yvonne Sandra

Loi sur le commerce électronique, loi sur la publicité, loi sur le Droit d’auteur et les droits voisins…

2 Commentaire(s)
Guy NANA 25:11:2013 18h 03min 14s
Bonjour Mme,
Juste vous dire que je suis passionné par l'intelligence economique et l'ensemble de ses dérivées. Aussi j'aimerai bien suivre une formation en cette matière pour pouvoir apporter ma pièrre à l'édifice de cette activité au devenir certain.
Aussi pouvez vous m'indiquer moi qui suis à Douala comment faire pour trouver soit une école de formation ou autre institution qui forme en cette matière.
Merci pour votre prompte réaction.
Cordialement
PRESDIE 27:04:2014 01h 07min 55s
M. Guy NANA
Bien vouloir nous envoyer un mail:
Email: contact@presdie.org
A Vous

Nom*
Email*
Site Web
Code de vérification
vZHgv
Veuillez saisir le code ci-contre svp!!!*