Environnement Mondial
Par , 11 Jun 2013 11h 18min | Intelligence Economique, Intelligence Economique | 0 Commentaire(s)

L’Environnement mondial est caractérisé par l’application de l’Intelligence Economique au niveau global de l’Union Européenne, par l’application d’un mix stratégique au niveau de la Chine qui a également une longue histoire avec le concept ; les USA qui eux sont à la source du concept étant donné que la quasi-totalité des pays du monde ont d’abord collaboré avec la « Society of Competitive Intelligence Professionals » SCIP , avant de mettre sur pied leur propre modèle de l’Intelligence Economique.

Aux USA, l’intelligence économique est pratiquée activement depuis la seconde guerre mondiale. C’est ainsi qu’on y retrouve la société des professionnels de l’intelligence concurrentielle (Society of Competitive Intelligence Professionals) – SCIP- (WWW.SCIP.org) qui est une association professionnelle et savante créée aux Etats-Unis en 1986 a pour objet de rassembler toutes les personnes physiques et morales intéressées par l’intelligence économique et plus particulièrement par la compréhension de la concurrence et de la compétition. Le cas Américain est très intéressant puisque ! A la fin des Années 1980, l’Administration américaine a lancé la politique d’advocacy de soutien aux entreprises, qui est essentiellement une stratégie offensive.

Globalement, on peut dire que la stratégie actuelle de département de la défense s’articule autour de trois éléments clés.

· La définition de communautés d’intérêts (Communities of interest , COI)

· La description des standards de métadonnées, correspondant aux besoins des COI

· La définition des services d’entreprise.

Cette stratégie influence en fait pour une grande part les systèmes d’information mondiaux sur la toile.

Les USA ont un environnement législatif favorisant les PME ; le SMALL BUSINESS ACT de 1982, programme d’aide aux PME, leur réserve 23% des contrats gouvernementaux ; et 40% des sous-traitances.

Aux Etats-Unis ; le volet offensif et le volet défensif (dispositif de protection contre des investisseurs non nationaux) relève à la foi du domaine des entreprises que de l’Etat et Les acteurs militaires et civils communiquent beaucoup plus qu’en Europe. Alors qu’en France on considère que le volet offensif est du domaine des entreprises et le volet défensif du domaine de l’Etat ; bien sûr que les choses s’améliore davantage dans le sens Américain.


Les organisations représentant la profession en France sont :

· La SCIP France, créée en 1992, regroupe principalement des entreprises clientes et prestataires, et a pour but de développer les pratiques du métier.

· L'AFDIE, créée en 2003, est plus orientée vers le lien entreprises / pouvoirs publics.

La FEPIE, créée en 2005, a vocation à devenir le syndicat professionnel des entreprises prestataires. Aujourdhui SYNFIE

La Chine Quant à elle ; dispose d’une histoire longue en matière d’intelligence économique: recueil systématique d’informations et surtout culture stratégique (Sun Tze).On peut remarquer à la suite du Professeur Qihao Miao, Vice Président de SCIC(Society of Competitive Intelligence Professionals China) et directeur de l’institut des sciences et des techniques de Shanghai ; que ; Les Chinois croisent la culture traditionnelle de « l’art de la guerre » et ses nouvelles formes à travers l’Intelligence Economique comme vecteur d’accès à l’économie de marché ; avec la création d’un « mix stratégique »et d’une Communauté de pratique formé par la SCIC, (relation France, école suédoise et américaine). En CHINE l’Intelligence économique a évolué de manière simple ; surtout avec la décision d’établir un dispositif d’intelligence compétitive en réseau confié au département pour la science et la technologie, composé par :La Chine Quant à elle ; dispose d’une histoire longue en matière d’intelligence économique: recueil systématique d’informations et surtout culture stratégique (Sun Tze).On peut remarquer à la suite du Professeur Qihao Miao, Vice Président de SCIC(Society of Competitive Intelligence Professionals China) et directeur de l’institut des sciences et des techniques de Shanghai ; que ; Les Chinois croisent la culture traditionnelle de « l’art de la guerre » et ses nouvelles formes à travers l’Intelligence Economique comme vecteur d’accès à l’économie de marché ; avec la création d’un « mix stratégique »et d’une Communauté de pratique formé par la SCIC, (relation France, école suédoise et américaine). En CHINE l’Intelligence économique a évolué de manière simple ; surtout avec la décision d’établir un dispositif d’intelligence compétitive en réseau confié au département pour la science et la technologie, composé par :

· un centre d’intelligence compétitive

· des centres industriels

· des centres d’entreprises.

Le Japon est considéré comme l’un des plus Anciens avec les USA à pratiquer l’Intelligence Economique.

En Afrique ; les Etats Anglophones comparés aux Etats Francophones, ont une nette avancée en terme de développement des stratégies d’Intelligence Economique. 

Dans le cadre de la Francophonie, « l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie »(APF), a adopté tout récemment en 2010 à Dakar au Sénégal, une résolution sur l'Intelligence Économique ainsi que la publication d'un rapport qui porteront tous deux les bases d'une Intelligence Économique Francophone s'inscrivant dans une logique de développement. Cela après plusieurs tractations puisqu’ayant compris la nécessité de s'appuyer sur la francophonie pour stimuler un développement durable. En Afrique le concept est également avancé depuis une dizaine d’année, notamment dans certains pays tels que le Maroc avec l’AMIE (l’Association Marocaine d’intelligence Economique), l’Algérie, la Tunisie et l’Afrique du Sud qui ont déjà une meilleure appropriation du concept. Cependant d’autres pays tel que le Niger, le Bénin, le Sénégal ; le Cameroun sont en voie d’expansion dans le domaine. En ce qui concerne la stratégie continentale, l’Organisation Africaine de l’Intelligence Economique » OAIE fait partie des institutions qui travaillent pour l’élaboration et l’harmonisation d’une politique continentale de l’Intelligence Economique. Convaincu de son importance pour le développement du Continent, elle travaille fortement à la sensibilisation des Etats dans l’optique de les emmener à intégrer ce concept inéluctable pour une Nation qui se veut prospère. Ainsi elle s’est donnée pour mission d’assurer sur l’ensemble du continent la veille, ainsi que la protection des industries africaines face à la forte concurrence étrangère. Contre toute croyance, l’OAIE n’a pas seulement une politique défensive, car elle travaille également pour une intégration efficace de l’Afrique dans la compétitivité mondiale. Dans cette optique, L’Intelligence Economique intervient aujourd’hui comme un outil perspicace pour le développement de l’Afrique dans la mesure où elle intègre les facteurs culturels et environnementaux liés à chaque pays. Or nous sommes sans ignorer que la principale cause d’échec des divers programmes de développement menés précédemment sur le continent, notamment les Programmes d’Ajustement Structurelles (PAS), les Objectifs de Développement du Millénaire (OMD) et bien d’autres, sont dus à la mauvaise prise en compte des facteurs environnementaux et culturels. Cette remarque n’est pas seulement faite au niveau des politiques gouvernementales de développement, car nous notons une faible prise en compte de la gestion de l’information dans les entreprises et organismes locales, cela est d’autant plus flagrant que l’absence de la Direction du Système de l’Information (DSI) dans la plupart de celles-ci est grandement constatée. C’est pourquoi dans le cadre de nos travaux, nous nous devons de promouvoir auprès du gouvernement, des institutions bilatérales et multilatérales, des entreprises, des églises ainsi que des agents économiques (internes et externes), l’importance de la prise en considération de l’Intelligence Economique dans l’élaboration de leurs différentes politiques économiques et stratégies de développement. Mais cela ne saurait se faire sans apprécier et encourager le travail entamé par ANTIC (Agence nationale des Technologies de l’Information et de la Communication) qui elle travaille en plus ; à une meilleure implémentation des DSI au Cameroun.

 

DEFINITION

La première définition de l’Intelligence Economique moderne date de 1967 par Harold Wilensky dans un ouvrage intitulé : « L’Intelligence Organisationnelle » Il définit l’intelligence Economique comme l’activité de production de connaissance servant les buts économiques et stratégiques d’une organisation, recueillie et produite dans un contexte légal et à partir de sources ouvertes. L’Intelligence Economique est apparu aux USA et s’est rapidement imposé dans les grandes entreprises à travers le monde. La connaissance approfondie de l’intelligence économique ne doit pas être confondu avec l’espionnage économique ; L’intelligence économique se distingue de l’espionnage économique ; ou de l’espionage connu pendant la guerre froide ; car elle se développe ouvertement et utilise principalement des moyens légaux. Elle se conçoit dans un esprit d'éthique par rapport à des structures d'autorité, en premier lieu celles des États (souveraineté) et celles des entreprises.

L’intelligence Economique moderne de nos jours est enrichie des métadonnées avec l’utilisation de l’Internet (web,courrier électronique ;messagerie instantanée ;réseaux sociaux) l’utilisation des réseaux d’entreprises (intranet ;extranet) ;en plus des caneaux anciennement connu : radio ; télévision.

D’après Le rapport Martre, œuvre collective du Commissariat du Plan intitulée Intelligence économique et stratégie des entreprises (La Documentation Française, Paris, 1994), donne la définition suivante : « L’intelligence économique peut être définie comme l'ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l'information utile aux acteurs économiques »

Le Rapport du Presdie,Programme de Recherche sur les stratégies de développement et en Intelligence Economique) la définit comme une forme d’industrialisation de l’information en vue de détecter celle utile et qui satisfasse les acteurs de l’économie.


UNE PERSPECTIVE POUR L’ETAT CAMEROUNAIS


Avec pour objectif de se donner une place, tenant compte de sa position stratégique et des atouts qui lui sont uniques en Afrique Centrale et en Afrique en général, Et cela dans une nouvelle gouvernance mondiale, le Cameroun, devrait comme cela est entrain de se faire mais à un rythme un peu plus dense ; s’approprier les concepts d’intelligence Economique.

L'intelligence économique": doit être « Utilisé comme levier de la réforme de la modernisation de l'Etat, avec une accentuation de l’E-gouvernement ; gouvernance électronique et des entreprises. L'intelligence économique favorise la définition de politiques, de stratégies, la mise en cohérence, le développement d'outils, de modes d’organisation et de travail au sein du gouvernement ; de l'administration et des entreprises. Et facilite la concurrence entre nos produits Camerounais et ceux du village planétaire.

Le ministère des Finances ; et celle de l’Economie se doivent d’être les Premiers concernés ; avec la chambre de commerce, par les actions de promotion des intérêts nationaux à l'étranger ; il leur revient de soutenir les entreprises, devenues l'élément moteur d'une économie ouverte sur l'extérieur.

l"intelligence économique" devrait former la base du discours sur la modernisation du dispositif d'appui aux entreprises exportatrices du pays ; et de celle menant des activités industrielles. La politique des grandes ambitions et d’un Cameroun prospère, devrait prendre pour levier l’intelligence économique pour une ambition mesuré à sa juste valeur dans une économie mondialisé dite d’information. L'entrée du Cameroun dans la société de l'information", est marqué avec l’enseignement de L’Intelligence Economique à L’ESSTIC (Ecole supérieur de sciences et techniques de l’information et de la Communication); Ecole de communication :Ainsi donc l’intelligence Economique n’est vu que par l’aspect informationnel et renseignement qu’elle peut procurer ; hors c’est un domaine bien vaste qui se devrait d’être exploré de fond en comble et surtout en ce qui concerne la prise de décision(Stratégies d’entreprise) ; Il est également de bonne guerre de signaler que les stratèges Camerounais formé à l’UYII,Soa ont intégré ce facteur et surtout l’aspect intelligence de guerre dans leur formation ! . Pour que l’intelligence Economique puissent prendre la place qui est sienne au pays ; il faudrait des discours mobilisateurs des responsables politiques. ET que l’Etat soutiennent des Associations de promotion de l’intelligence économique et aussi des programmes régionaux et les diverses actions des collectivités territoriales. Certainement que ces actions de l’Etat seront en plus à ce qu’elle fait actuellement dans le monde de l’enseignement afin que le concept soit bien compris et intégré !

Sans toutefois exagérer, l'expression "intelligence économique", se doit d’être de plus en plus au programme de nombreux colloques, formations et séminaires.

0 Commentaire(s)
A Vous

Nom*
Email*
Site Web
Code de vérification
NLmEz
Veuillez saisir le code ci-contre svp!!!*