INTELLIGENCE DES RISQUES - 1
Par teg niockfeline, 25 Jun 2011 15h 36min | Entrepreneuriat, Entrepreneuriat Jeune | 0 Commentaire(s)

De nos jours on parle de plusieurs métiers liés à Internet et au WEB 2.0 parmi lesquels les Community Manager, les Web Marketer. Cet exposé est aussi un outil pour amener les jeunes à entreprendre dans ces nouveaux métiers et dans ceux que génèrera la mise sur pied des Directions des Systèmes de l’Information.


VISION
Monsieur Bareko décide d’aller à la pêche. Le premier jour, (1) il se rend au lac du village où il accroche son appât : un ver de terre, un joli petit poisson mord à l’hameçon et le monsieur sourit, très heureux. Il répète le geste à plusieurs reprises et chaque fois, il attrape un petit poisson. Au lieu de se contenter de cela, il décide de prendre pour appât un joli petit poisson péché de l’étang ; mais malheureusement, rien ne mord à l’hameçon ; Sauf que d’autres petits poissons viennent croquer la chair de leur camarade et repartent en vitesse sans être pris au piège. (2) Il décide de se déplacer plus loin et va très loin à un fleuve et là avec son appât le petit poisson du lac, il attrape de gros poissons. Il est à nouveau heureux. Tout en réfléchissant, il reprend son ver de terre et accroche à l’hameçon ; comme prévu, rien n’est pris. Il patiente encore, toujours rien. Il retire sa canne à pêche de l’eau et se rend compte que le courant de l’eau a emporté son appât : le ver de terre. (Il reprend l’exercice cinq fois et à trois reprises, son appât disparaît tandis qu’un petit poisson semblable à celui du lac est pris les deux autres fois.)
Ayant bien réfléchi, il conclu que :

Plus les risques sont grands, l’appât doit aussi l’être. (3) Il décide donc de se rendre à l’océan pour pêcher ; il adapte donc son hameçon à ces nouvelles conditions et prend un peu plus de risques, avec un moyen poisson comme appât. Un très gros poisson est pris au piège mais un autre problème se pose, celui de tirer le poisson hors de l’eau et sur sa barque : il court le risque de chavirer puis finalement il résiste et la barque tient. Le fruit du risque encouru est un très gros poisson ; reprenant son souffle, il s’écrie :

« A chaque échelle de risque correspond un bénéfice proportionnel ». Rentré dans son village, il retrace son parcours et se laisse féliciter par le chef du village qui lui dit : « Un grand homme n’est pas celui- là qui débute par les grandes choses, mais celui- là qui commence par les plus petites tout en prenant des risques et en tirant des leçons ».

Comme un Homme qui se mesure par le nombre d’obstacles, une entreprise elle se mesure par le nombre d’objectifs insensés déjà atteints.

0 Commentaire(s)
A Vous

Nom*
Email*
Site Web
Code de vérification
8um7F
Veuillez saisir le code ci-contre svp!!!*